Pourquoi créer un logo ?

Votre logo professionnel est un gage de sérieux pour conquérir de nouveaux clients. Quand un client recherche plusieurs prestataires, votre identité visuelle peut faire la différence. Nos graphistes vous accompagneront pour donner une image sérieuse et professionnelle pour votre entreprise, institution ou association.


création de logo professionnel sur mesure

NOUS CONTACTER

Graphisme : comment booster sa créativité ?

Graphiste et développeur situé à Bordeaux Publié par Stéphane Il y a 1 mois 157
Graphisme : comment booster sa créativité ?

La créativité est un concept propre à chacun, mais qu’il est de plus en plus difficile d’apprécier face à la masse de contenu disponible sur Internet. On pourrait croire que tout a déjà été fait et il est compliqué pour les graphistes d’inventer de tous nouveaux designs tendances : facile alors de bloquer à chaque nouveau projet. Mais voici quelques options pour décomplexer et trouver votre propre chemin vers la créativité graphique !

Voir la créativité différemment 

Nous mettons beaucoup en avant la créativité comme la capacité de créer quelque chose de totalement nouveau, jamais vu, hors du commun, qui a des éléments uniques, etc. Cela peut donc être une pression énorme de se dire avant chaque nouveau projet : comment créer ce qui n’a jamais été créé ?

Il est temps de voir la créativité comme le résultat de compétences, connaissances, inspirations acquises au cours de toute une vie, qui se mélangent et permettent de créer un élément unique, mais inspiré, selon un contexte particulier. 

Utiliser un générateur d’idées

Parfois, l’inspiration ne vient simplement pas. Il est également possible que vous ayez une idée initiale solide, mais rien pour la comparer. En graphisme comme en écriture, il peut exister des dizaines de variations d’un sujet ou intitulé précis. Ces variations sont plus ou moins intéressantes du point de vue du client, mais pour avoir un éventail de choix parmi lequel trier et trouver la proposition qui vous inspire le plus, il est possible (et recommandé) d’utiliser un générateur d’idées.

Il existe deux types de générateurs : le premier encourage purement la créativité graphique “fictive”. Il ne s’agit nullement de créer du contenu tendance ou optimisé pour inciter au “clic”, mais simplement de suivre les indications données par un court texte généré de manière aléatoire à partir d’une base de données. Vous pouvez retrouver sur ce générateur un nombre incalculable d’idées sous forme de courte phrase, de scénario ou d’un mot unique.

Il existe ensuite les générateurs dédiés à accompagner les créateurs et commerces dans leur optimisation SEO. Ils sont donc plus orientés vers le contenu écrit et requièrent un mot-clé sur lequel se baser, mais peuvent être une source d’inspiration si vous souhaitez illustrer votre propre article ou que vous souhaitez avoir plusieurs variations d’un même sujet dans votre portfolio. La plupart de ces générateurs sont en anglais, mais vous pouvez traduire vos mots-clés à l’avance : c’est ce qu’il est possible de faire avec le générateur d’idées d’Hubspot, l’un des plus populaires, sur lequel vous pourrez obtenir gratuitement 5 idées liées à votre mot-clé. Pour une version en français et tout aussi qualitative, vous pouvez essayer AnswerThePublic, qui vous aidera à y voir plus clair dans l’esprit des utilisateurs de moteurs de recherche.

Créez un dossier d’inspiration

Vous pouvez comparer vos idées entre elles, mais vous pouvez également les comparer à celles des autres. Votre créativité graphique peut se renouveler plus facilement si vous consommez continuellement du contenu qui vous inspire et vous renseigne sur les tendances actuelles. 

N’hésitez pas à vous créer un dossier de favoris contenant des sources  différentes. Ajoutez-y des sources “pros”, comme des blogs réalisés par d’autres graphistes qui vous tiendront au courant de nouveautés en termes d’outils de travail et des nouvelles normes du design graphique sur le marché. 

Utilisez Pinterest, qui recense les sources d’inspiration de millions de personnes et qui vous donne un regard dans l’esprit des utilisateurs externes au graphisme à travers leurs éléments épinglés.

Enfin, observez et créez des moodboards, ces condensés graphiques (ou collages) de photos, dessins, textes destinés à représenter un concept. En rassemblant des éléments de différentes sources, mais cohérents entre eux, vous aurez un prototype facile à suivre pour votre projet final et qui, en plus, vous aidera à suivre les tendances du moment.

 

Blog graphiste

 

Transformer le découragement en motivation

Après avoir observé le travail de graphistes talentueux, qui semblent réussir à capter l’attention de n’importe qui grâce à leurs designs tendances, il est courant de se sentir un peu découragé et de prendre la comparaison personnellement. 

Mais au lieu d’être désemparé face à la jalousie, il est important d’apprendre à la regarder en face et d’en comprendre la source. En décortiquant les éléments qui vous rendent envieux dans le travail d’un autre graphiste, vous pourrez trouver des axes d’amélioration pour vos projets, vos techniques. Peut-être que vous enviez le style graphique de quelqu’un d’autre, alors que vous ne maîtrisez simplement pas le même logiciel, au même niveau. Vous réaliserez que parmi les multitudes d’insécurités que peuvent provoquer l’envie, il y a souvent un élément précis à transformer en axe d’amélioration.

Etudier le design et ses règles 

Il est possible que vous vous soyez lancé dans le graphisme en tant qu’autodidacte ou que ce soit simplement un des aspects de votre job en communication. Il est tout à fait possible de se contenter d’informations concernant la technique, l’utilisation de logiciels et la partie pratique du design créatif. Mais un apprentissage plus “formel” et théorique du graphisme a un avantage : celui d’en inculquer les codes universels. 

 

Qu’il s’agisse de certaines typographies à éviter à tout prix, de l’alignement idéal des textes ou de la signification des couleurs, il existe des bases qui vous faciliteront la vie si elles sont acquises. Quand vous vous lancez dans un projet, il vaut mieux avoir ces connaissances pour optimiser vos résultats

Se renseigner sur d’autres styles graphiques et typographiques 

Une fois les codes essentiels du design assimilés, il est possible de se heurter à un autre obstacle : les limites de votre style graphique ou de votre maîtrise d’un logiciel. 

Il n’est pas facile de se lancer dans l’apprentissage de nouvelles techniques lorsque vous pensez avoir trouvé votre identité ou votre outil de travail fétiche, mais il peut être utile de sortir de votre zone de confort pour booster votre créativité graphique. Cela peut être fait de plusieurs manières, toutes destinées à non pas changer complètement l’ADN de vos projets créatifs, mais à l’optimiser en continu.

Tout d’abord, malgré le besoin d’être de plus en plus polyvalent en termes de logiciels, il peut être intéressant de cibler celui qui vous attire ou que vous utilisez le plus, ainsi que de cibler l’aspect de vos projets sur lequel vous aimez réellement prendre votre temps (vecteurs, finitions, couleurs, etc). A partir de ces éléments singuliers, vous pouvez vous orienter vers la maîtrise complète d’un logiciel/d’une technique qui vous permettra de ne pas être limité par des fonctionnalités que vous ne comprenez pas : la créativité peut être non-intentionnellement bloquée par une peur de ne pas pouvoir exécuter une idée “de rêve”.

Le moyen le plus rapide (et non-subjectif) d’explorer de nouvelles possibilités graphiques est de demander directement du feedback. Vous pouvez utiliser vos anciens projets pour créer un petit sondage ou pour interroger vos proches et vos pairs. Il peut être judicieux de vous rapprocher de personnes n’ayant pas d’expérience en tant que designer créatif pour des avis plus francs et généralistes, car un graphiste sera peut-être, comme vous, trop concentré sur les détails. Faites tout de même attention à être bien prêt à recevoir des critiques ! Le changement fait peur, mais il vous permettra de ne pas être frustré créativement parlant.

Si vous avez une grande confiance en votre style graphique, mais que vous n’exploitez pas assez de sujets différents pour pouvoir le peaufiner, vous pouvez recréer le travail de vos pairs. Il ne s’agit pas de les plagier et de revendre ce qui est, essentiellement, leur création, mais il s’agit de comprendre comment rendre vos designs tendances et variés. Par exemple, vous pouvez utiliser une publicité d’une grande marque et en réimaginer le concept à votre façon. En partant de l’idée principale, vous voyez ce qui plaît aux marques et aux clients en plus de développer vos compétences “pures”. 

Il existe également des challenges plus “communautaires” chez les graphistes, comme sur Instagram ou il est courant de voir des “draw this in your style”, situation ou un artiste met en ligne sa création et demande à d’autres de redessiner le concept dans leur propre style graphique.

 

Blog graphiste

 

Dessinez le premier trait 

Parfois, le plus important est de se lancer. Bien que la lecture d’articles, de blogs, la recherche de références, l’étude des codes du graphisme soient essentiels à votre compréhension des styles et tendances qui vous entourent, le plus important reste toujours la réalisation. Qu’il s’agisse d’un projet personnel ou de commandes clients, en cas de page blanche, tirer un seul coup de crayon est mieux que 0. Peut-être que ce coup de crayon vous mènera à un résultat qui ne vous satisfait pas, mais réussir du premier coup n’est pas forcément le but !

L’objectif est de montrer que vous êtes capable de réaliser quelque chose “d’instinct”, puis d’observer le résultat et d’étoffer en fonction d’un concept plus précis.

Vous recherchez un professionnel pour la création de votre logo ?

Remplissez le cahier des charges en ligne et commandez votre pack logo.

Commander un logo